Interview Mohamed le Suédois

Tout a commencé en avril 2015. On décide de se lancer pour prouver à la Terre entière que les gens formidables sont plus nombreux que ce qu’on nous laisse imaginer et partons à la conquête de la place de la République à la recherche de puissants témoignages de parcours de vie type Humans of New-York à la sauce Xavier Niel. C’est donc armées de notre appareil photo et ricanant telles deux adolescentes face à Zac Effron que nous nous dirigeons vers notre première cible. Sourires chaleureux et dégaine à la Babylon Circus, on s’imagine que le petit groupe d’espagnols tout droit sorti d’un meeting de Podemos a des rêves plein la tête et serait heureux de nous le faire savoir. Au lieu de ça, ils arrêtent de rire quand on les aborde, nous disent qu’ils doivent y aller et quittent la place. Je me sens comme un chien errant à qui l’on aurait refusé la douce caresse de la bienveillance mais ce sentiment de rejet honteux s’estompe quand je vois Léo tout sourire, déjà partie à la rencontre du prochain badaud comme si elle avait passé les dix dernières années de sa vie à faire des collectes pour la Croix-Rouge. Deuxième échec. Troisième échec. Dixième échec.

On décide de remonter la rue du Faubourg du Temple afin d’étancher notre soif positivité et d’histoires chevaleresques et mettons finalement un terme à notre expédition après nous être pris un énième malheureux râteau par un tenancier de Kebab. On se dirige vers le métro pour que cette virée de la solitude se transforme en souvenir le plus rapidement possible; il pleut, on entame l’analyse de notre cuisant  échec et nous remettons à glousser allègrement comme nous savons si bien le faire.

C’est alors que nous nous faisons aborder par deux jeunes hommes devant l’Apollo Théâtre. D’ordinaire on les aurait sûrement pris pour deux jeunes hommes aux techniques d’approche indigestes mais étant toutes deux d’une nature à accueillir à bras ouverts les opportunités que nous offre la vie et décidant de donner une dernière chance à notre initiative, on décide de suivre nos deux compères à la pizzeria.

On découvre alors autour d’une bière et d’une pesto-jambon cru que l’Univers nous a apporté Mohamed le Suédois sur un plateau et réalisons que nous avons entre les mains l’une des histoires de vie la plus puissante qui soit. Puissante, parce que Mohamed est parti de rien, n’a cru qu’en son intuition, n’a cessé de se faire confiance et a grimpé les échelons à coup de dépassement de soi, de travail acharné et de douloureuses remises en question. Une inspiration sans égale à découvrir en vidéo!

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s