Nos Inspirations

« Il meurt lentement celui qui devient esclave de l’habitude, refaisant tous les jours les mêmes chemins, celui qui ne change jamais de repère, ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements ou qui ne parle jamais à un inconnu, celui qui évite la passion, celui qui ne change pas de cap, celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves, celui qui, pas une fois dans sa vie, n’a fui les conseils censés. Il meurt lentement celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n’écoute pas de musique, celui qui ne sait pas rire de lui même ».

Pablo Neruda

Nos mentors, qu’ils soient puits de science, magiciens des fourneaux, jeunes prodiges artistiques ou encore avides explorateurs, ont en commun d’avoir osé leurs passions, de tout mettre en oeuvre pour réaliser leurs rêves et de cultiver le refus de l’impossible en dépassant constamment leurs limites et en s’affranchissant des conventions et du regard des autres. Les découvrir, c’est comprendre que le talent et la réussite ne sont pas des dons de la nature réservés à une élite, mais bien les fruits de l’opiniâtreté, de la confiance en soi, du goût de l’effort et d’une once de folie. The Empowerment House se donne pour mission de dénicher ces Humains qui font la différence dans le but  d’animer le souffle et l’envie d’agir en chacun de nous. Pourquoi? Parce que nous sommes persuadés que la vie n’est valable qu’en la vivant.

Get Familiar

Mohamed est de ces personnes capables de forger leur vie comme bon leur semble, malmenant tous les présupposés, sociaux, culturels ou économiques qui auraient pu le contraindre à se soumettre à une existence banale et dépourvue de sens. Elevé à la Rose à l’ouest Marseille, « atteint du syndrome du Lama et ne sachant pas aligner un sujet avec un verbe et un complément », c’est bien cette même personne qui quelques années plus tard intégrera la classe libre du cours Florent, à la manière des plus grand. Se produisant aujourd’hui à L’Apollo Théâtre, Mohamed le Suédois est remonté. Remonté contre la France, les Arabes, les Noirs, les femmes, les beaux-gosses, les moches, les chiens et ce, pour mieux véhiculer le message de paix et de tolérance auquel il dédie son travail d’humoriste.

Elsa, ou la sensualité incarnée. Cette magnifique artiste et businesswoman de 28 ans est la preuve vivante de la nécessité de se battre pour réussir. Chanteuse d’opéra à son plus jeune âge, c’est ensuite vers la comédie qu’elle a souhaité s’orienter malgré le peu de soutien de son entourage. D’une volonté de fer et « n’étant bonne qu’à ça », Elsa a été la fée Viviane dans les aventures du « Prince Bombec », joué dans des publicités pour Auchan, obtenu un second rôle dans un film, monté sa troupe de théâtre féminine et créer sa chaîne Youtube qui comptabilise aujourd’hui plusieurs millions de vues. Face à cette véritable force de la nature, vous n’aurez plus qu’une option : vous lancer.

Benjamin est notre aventurier moderne. Armé de son pouce et de sa soif de découvrir le monde, il a parcouru la planète en stop de Saint-Malo à Bangkok. Ce voyage en a fait un témoin privilégié de la bonté humaine en filmant de l’Iran à l’Inde et pendant des mois, les individus qui l’ont transporté, hébergé, nourri et initié à leur culture. La leçon finale de cet explorateur est que «  le monde est moins dangereux sur le terrain qu’à la télé ». Satisfait par la Terre, c’est maintenant sur les eaux qu’il   souhaite nous prouver que tout est possible en entamant une traversée de l’Atlantique sans aucun moyen moderne de navigation. Une volonté de fer, un grain de folie et « heureux soient les fêlés car ils laisseront passer la lumière ».

Forte tête au caractère bien trempé, Anaïs Catherine est une magicienne des fourneaux, qui s’est dévoilée au grand public lors de la première saison de Top Chef. Plus jeune participante de la saison, elle a terminé huitième et poursuivi sa carrière dans les cuisines d’Alain Ducasse jusqu’à celle de L’Elysée. A la facilité de répondre positivement aux sollicitations d’émissions de télé-réalité souhaitant organiser son come-back sur le petit écran, Anaïs préfère se confronter aux challenges de la vraie vie en menant de front une double carrière dans l’événementiel et la cuisine. Entière jusqu’au bout des ongles, nous comptons bien sur son franc parler et son aversion à la fainéantise pour réveiller le caporal qui est en vous.

Olivier Ezratty est notre puit de science. Insatiable de connaissances et de savoir il vous dira que réussir sa vie se résume à notre capacité à créer et transmettre. Saltimbanque 2.0, il passe aisément de sujet en sujet et peut vous compter autant d’histoires sur l’ingénierie que la programmation informatique,  les médias, les femmes du numérique,  les start-ups ou plus surprenant encore, les plans architecturaux de la Maison Blanche. Aujourd’hui consultant, conférencier, blogueur mais surtout éternel étudiant,  c’est bien son indépendance d’esprit et son refus des codes qui semblent avoir été l’essence de cette machine à succès.

Derrière ses airs calmes et apaisants, Félicie Eymard Ericsdóttir est une tempête de créativité. Admise au Royal College of Art de Londres à l’âge de 23 ans après de brillantes études à La Cambre à Bruxelles, cette jeune designer semble inarrêtable. Poussée par une démarche très humaniste et refusant de se complaire dans le beau, sa mission est d’améliorer la vie des gens au quotidien grâce à des objets adaptés et en phase avec notre époque. Passionnée, authentique et humble, la plus grande leçon que nous avons retenu de notre entretien avec Félicie est que la réussite n’est autre qu’un constante remise en question.